A l’heure où le pouvoir d’achat des français fond comme neige au soleil, faire des économies devient indispensable. Les ménages consomment 47% de l’énergie produite en France pour leurs besoins domestiques.

Par ailleurs, un ménage français dépense en moyenne par an 2200 euros pour s’éclairer, se chauffer, faire fonctionner les appareils électroménagers… dont:

  • 56 % pour le chauffage,
  • 19 % pour l’électricité spécifique (éclairage),
  • 18 % pour l’eau chaude et
  • 7 % pour la cuisson.

Profiter d’une maison plus économe, avec des factures moins salées tout en conservant votre confort, c’est possible.

  • Voici les nos 5 conseils à appliquer:
 

1. Améliorer l’isolation

Les pertes de chaleur sont en partie responsables du poids de votre facture. Simples à éviter, leur maîtrise entraîne d’importantes économies d’énergie:

  • le toit ou les murs: de 10% à 20% d’économie.
  • les planchers bas: de 5% à 10% d’économie

 Toutefois, une maison bien isolée ne signifie pas non ventilée. Aérez-la régulièrement ou faites poser une Ventilation Mécanique Contrôlée pour renouveler l’air à l’intérieur des pièces humides ( salle d’eau, cuisine).

 

2. Moderniser les équipements

 

 Vous ne le saviez peut-être pas mais les équipements déficients sont les plus gourmands en énergie. Par exemple, si votre chaudière a plus de vingt ans, remplacez-la. Vous économiserez jusqu’à 15% de votre consommation. Si vous choisissez une chaudière basse consommation,l’économie peut atteindre 30%.

  • Et pourquoi ne pas installer des systèmes de régulation et de programmation du chauffage pour moduler la température en fonction des pièces et des horaires?

 

 3. Installer des pompes à chaleur

 

Le sol, les nappes d’eau et l’air stockent chaque jour l’énergie solaire. Des pompes aérothermiques (pour l’air) et 


géothermiques (pour l’eau) vous permettront d’alimenter une partie de votre chauffage. La pompe à chaleur est une solution de chauffage écologique, car elle permet d’économiser les énergies fossiles et de limiter les rejets de gaz à effet de serre.

 De plus, bien que les pompes à chaleur soient avant tout des systèmes de chauffage, elles peuvent également servir à obtenir de l’eau chaude sanitaire ou même à rafraîchir votre logement en été.

  


4. Choisir l’énergie solaire

Pour chauffer l’eau sanitaire et la maison de manière non polluante et gratuite, le solaire est une alternative profitable. Outre les avantages fiscaux, un chauffe-eau solaire vous permettra de couvrir jusqu’à 70% des besoins de votre maison selon la région où vous vivez.

En comparaison aux énergies classiques, l’énergie solaire possède les avantages suivants : Après avoir recouvré les coûts initiaux, l’énergie émanant du soleil est pratiquement gratuite.

Selon la façon dont l’énergie est utilisée, les périodes de récupération peuvent être très courtes lorsqu’on les compare au coût des sources d’énergie généralement utilisées.

Les systèmes héliotechniques et les autres systèmes d’énergie renouvelable peuvent être autonomes. Il n’est pas nécessaire de les relier à un réseau électrique ou de gaz naturel.

Le soleil fournit une alimentation quasi illimitée en énergie solaire.

L’utilisation de l’énergie solaire supplante l’énergie classique. Cela permet de diminuer de façon significative les émissions des gaz à effet de serre.

 

5. Opter pour le photovoltaïque

 

  • Grâce à l’installation des plaques photovoltaïques, vous produirez jusqu’à 75% de votre consommation en électricité. L’énergie solaire photovoltaïque présente deux avantages primordiaux pour répondre à la problématique énergétique aujourd’hui : elle est à la foisinépuisable et respectueuse de l’environnement.
  • Elle ne produit pas de déchets, ni lors de son utilisation, ni lors du recyclage des matériels déclassés, et l’énergie consommée pour la fabrication d’une cellule est nettement inférieure à l’énergie que celle-ci peut produire.
  • Le silicium constituant les panneaux est extrait du sable donc il n’y a pas de risques de pénurie.